Chroniques

Carton-pâte records – Objectif : au top comme des chefs

Carton-pâte records – Objectif : au top comme des chefs

Carton-Pâte Records, ce n’est pas une nouvelle pâte à tartes en forme de carton. Qui, soit dit en passant, pourrait rendre les dégustations beaucoup plus pratiques. Il s’agit du nom d’un label grenoblois qui célèbrera ses 4 ans du 10 au 21 mars 2017 avec une soirée techno, une soirée house et deux kitchen room.
La soirée house et la soirée techno sont des concepts avec lesquels on peut se familiariser assez rapidement, surtout avec des têtes d’affiches comme Sirus Hood ou TWR72. Et pour tous les détails du line-up, je vous invite à regarder et vous inscrire à cet événement.

Les kitchen room, en revanche, sont plus intrigantes. Il paraît que l’idée leur est venue en regardant ces vidéos dans lesquelles on fait bouillir les gens pendant que le DJ joue, sauf que cette fois-ci le DJ va faire bouillir – et frire, il y aura les dancefloors pour éliminer – des aliments pendant qu’il joue. Ces kitchen room se dérouleront les 14 et 21 mars et seront retransmises en direct sur ton navigateur web préféré.

Et pour savoir si chez Carton-Pâte Records, on fait chauffer aussi bien les poêles que les pistes des clubs, on leur a demandé avec quel jeune artiste ils aimeraient bien dîner et ce qu’ils prépareraient pour cet invité trié sur le volet.

JM (co-fondateur du label) :

J’aimerais bien dîner avec Kyle Watson.
Je lui ferais une tarte. Sans passer pour autant pour une tarte en cuisine, mais tout le monde sait que c’est la seule chose que je sache faire. Ce n’est pas très long en plus. Et je conclurais le diner non pas avec une autre tarte mais avec une session studio. Un repas rapide et une longue soirée studio, le rêve !

Mr Cardboard (co-fondateur du label) :

pour ma part ce serait avec Bajram Bili, et je lui ferais un repas qui tient au corps : des Ribs au whisky ! Et pour l’accompagnement, je resterais traditionnel avec du coleslaw et des baked potatoes.

Julie (mère supérieure) :

avec Prieur de le Marne ! Je lui ferais une spécialité de la région : un gratin de ravioles, l’un des meilleurs plats du monde. Ensuite, j’aurais plutôt envie de parler de politique et de l’état du monde en arrosant le tout de vins rouges, régionaux ou pas.

Apollo Powder :

j’adorerais manger avec « & my mother say » et je lui cuisinerais un petit poulet tandoori. Il me faudra juste que je me trouve un tandoor pour la cuisson.

Uppah :

Moi j’aimerais bien me faire une petite bouffe avec le talentueux Sam Goku récemment signé chez Sweet Melodic Records. Je lui ferais un bon plat bien convivial : une bonne côte de boeuf grillée – saisie puis cuisson lente au four – accompagnée de pommes de terres confites dans de la graisse de canard. Je me chaufferais aussi pour faire une petite sauce béarnaise maison et on arroserait le tout d’un Saint-Emilion des familles. Simple & efficace non ? Ça devrait le ravir notre petit allemand !

K.I.X :

Avec 219 Boys et je mettrais tout mon coeur à faire un bon cassoulet à base de bons produits du marché.

Spacesheep :

Avec Renart. On n’a pas eu le temps de manger notre tacos ensemble la dernière fois (à Chambéry, pour une date le 10 février dernier) alors je partirais là-dessus.

Pause :

Avec la nouvelle star Beatport, JM (suivez mon regard en haut de l’article). Je lui cuisinerais un merveilleux plat de sauterelles grillées !

 

Ne loupez donc pas les kitchen room à venir car tout cela promet !

Jimee

Partager :

Facebook

Newsletter