Chroniques

Amour fou pour le Macki Music Festival : interview avec Folamour

Amour fou pour le Macki Music Festival : interview avec Folamour

L’amour, un sentiment qu’on aime et déteste à la fois, qui nous fait nous sentir vivant, puissant, ou bien tout l’inverse. Beaucoup de contradictions au final, dans une seule émotion, alors imaginez quand il s’agit d’un amour fou ! 
Et pourtant, des contradictions, il n’y en a pas dans la musique de Folamour : vous ne trouverez que du bonheur, de la chill-attitude, de l’esprit groovy, des sonorités dansantes … Tout pour vous faire passer un excellent moment au Macki Music Festival.
On vous laisse découvrir l’artiste au fil de ces quelques questions qui nous plonge un peu dans ses inspirations, dans ses rêves et dans ses projets.

Jeu de mot facile, mais Folamour, c’est un amour fou pour … ?
Pour le détail. De là découle un amour fou pour la musique, le cinéma, et beaucoup d’autres choses.

Peux tu nous parler en quelques mots de ton projet, et de tes envies musicales ? 
Mes envies sont assez larges, j’aurais du mal à les définir. Je produis de la house, du hip-hop, parfois orientés club, parfois pas du tout. En ce moment je travaille sur des soundtracks et des projets extrêmement variés, ça me plait comme ça.

Quelques influences (anciennes et récentes) que tu aimerais partager ? 
Pour n’en citer que quelques uns : Gil Scott Heron, Pharoah Sanders, Theo Parrish, D’Angelo, Maxwell

Pourrais-tu nous décrire ton concert idéal ? (en tant que musicien mais aussi en tant que spectateur)
Dans les deux situations je dirais la même chose : un cadre plein de sens, un vrai travail sur le son et le plaisir du public et des musiciens, et une programmation simple : un live en première partie de soirée, plutôt quelque chose de prenant et d’intéressant comme Peter Everett ou D’Angelo, puis un all night long sur la deuxième partie de soirée. Quitte à choisir : Theo Parrish.

Live ou DJ-set, as tu une préférence ? Qu’est ce que tu aimes et aimes moins dans l’un et l’autre ?  (en tant que musicien mais aussi en tant que spectateur)
J’aime beaucoup les deux et j’apprécie qu’on se dirige vers une scène plus équilibrée entre live et dj set. les deux ont vraiment quelque chose à apporter en club notamment et je pense qu’un peu d’air frais dans la structure classique des DJs qui s’enchainent pourrait faire du bien. les deux sont complémentaires pour moi.

Du coup, quel(s) concert(s) récent(s) auxquels tu as as assisté t’ont particulièrement marqué ?
J’ai eu la chance de voir Yussef Kamaal en live il y a quelques mois, c’est vraiment un superbe projet. Mim Suleiman aussi, un groupe qui porte la voix, ça prenait au coeur. 

Pourrais-tu nous parler de projets/artistes jeunes, peu ou pas connus, et sur lesquels tu aimerais faire un petit focus ? 
Bien sûr! Je ne pense pas qu’ils méritent d’être classés comme des jeunes talents mais ça reste la bonne occasion pour leur placer un shout-out !
Je pense à mon ami Parviz, avec qui j’ai co-produit la seconde sortie de mon label FHUO Records et avec qui je travaille sur son premier EP solo qui est une merveille, rien de moins. Je pourrais aussi parler de mes collègues de Moonrise Hill Material, de Tochigi Canopy, de Tour Maubourg avec qui je travaille aussi sur une prochaine sortie FHUO mais leur talent n’est plus jeune.

Si tu avais un projet collaboratif que tu voudrais monter, de quoi s’agirait-il ? 
Je dirige deux labels.

Sa dernière collaboration

Avec qui rêverais-tu de collaborer en studio/sur scène, en France et/ou à l’international ?
Je rêverais de collaborer avec des chanteurs globalement, ça m’exciterait pas mal.

Qu’est-ce qu’internet a changé pour les musiciens et les spectateurs pour toi ? Et est-ce qu’au quotidien, internet est un outil utile dans ta musique (digging etc.) ?
Internet n’a pas changé grand chose pour moi car je l’ai toujours connu mais je l’utilise tous les jours, je trouve pas mal de samples sur internet. Youtube est un outil fabuleux, je partage ma musique facilement, je communique sur mes labels avec peu d’efforts, et je suis en contact direct avec les gens que ça intéresse, ça facilite les connexions entre tout le monde.


Retrouvez Folamour au Macki Music Festival
le Dimanche 2 juillet !

PODCAST Mila Dietrich PODCAST NAKATOMI PLAZA PODCAST Milan Kobar PODCAST brulee
DOUR Festival 2017

Newsletter